meilleures applications bancaires

Grâce à la digitalisation, les applications bancaires font désormais partie de notre quotidien. C’est pourquoi le site WordAppeal a récemment dressé une liste des meilleures applications bancaires dans le but de déterminer les évolutions dans ce secteur. Pour cela, elle a pris en compte la qualité de l’expérience utilisateur ainsi que le design de l’interface. Sans surprise, il fait la part belle aux néobanques.

L’attrait des banques mobiles

Elles proposent des fonctionnalités permettant de gérer à distance notre compte. Nous pouvons ainsi consulter notre solde en temps réel, effectuer des virements, localiser le distributeur de billets le plus proche, ou prendre contact avec un conseiller. Un système simple et pratique, notamment quand nous n’avons pas toujours le temps de nous déplacer dans une agence bancaire.

Les néobanques en tête des applications mobiles bancaires

Bien que toutes deux des banques digitales, les néobanques et banques en ligne diffèrent sur certains aspects. En effet, les services des néobanques ne sont accessibles que par une application mobile – contrairement aux banques en ligne. Elles sont souvent partenaires de grands groupes bancaires, car elles ne disposent pas forcément de l’agrément bancaire, ou découlent d’un projet de start-up.

Le classement des banques mobiles par WordAppeal

En première place dans le classement réalisé par WordAppeal, on retrouve la célèbre institution bancaire N26. En plus d’être en tête des néobanques, elle fait partie des établissements les plus avantageux du moment dans tout le marché. Ensuite, vient  Revolut de la Société Générale dont le nombre d’utilisateurs ne cesse également pas d’augmenter. Pour terminer, il y a BNP Paribas ainsi qu’Orange Bank. A noter que ce dernier établissement a mis en avant un développement important en seulement quelques mois et qu’il fait partie des banques mobiles à surveiller pour cette année.

L’essor des banques mobiles

Les banques mobiles proposent des services de plus en plus concurrentiels, à l’instar d’Orange Bank qui a lancé le 2 novembre 2017 une nouvelle offre bancaire, avec des conditions particulièrement attractives. Elle propose entre autres des tarifs semblables à ceux des banques, une carte modulable, ainsi qu’une application mobile permettant aux utilisateurs de gérer leurs comptes à distance. Selon le cabinet conseil KPMG, le mobile a représenté en 2015 le circuit comptabilisant le plus grand nombre de transactions bancaires. Une percée de la banque mobile qui se confirme en 2016, car pas moins de 17 millions de Français de 15 ans et plus ont au moins consulté le site ou l’application de l’une des dix plus importantes banques françaises.

Les défis des banques traditionnelles à l’ère du digital

Les banques traditionnelles sont elles aussi entrées dans l’ère du digital. En effet, elles doivent faire face à la concurrence de FinTechs comme N26 et Revolut ou encore le géant Orange. Elles se concentrent sur le développement de services innovants et ergonomiques facilitant la gestion des comptes à distance. Ainsi, 55% des applications permettent le paiement mobile, 40% le transfert d’argent pas SMS ou par mail, et 20% l’affichage du solde du compte en temps réel. De façon plus restreinte, seules 15% des applications proposent l’ouverture directe d’un compte bancaire.

Les banques font donc du numérique une priorité, étant donné que la gestion d’un compte à distance est devenu un enjeu primordial. On peut toutefois se poser la question du devenir des agences bancaires. D’ici 2020, la Société Générale comptera en effet fermer 300 agences, BNP Paribas 200 et LCL 500. Pas facile pour les clients en quête d’un service « humanisé ». C’est pourquoi aujourd’hui, elles se penchent notamment sur l’optimisation de l’expérience utilisateurs, dont une lecture facile des données et la mise en place d’interfaces pour dialoguer avec un conseiller ou un chatbot si l’on a besoin d’informations.

Leave a Comment